Poursuivre les investissements en faveur des Strasbourgeois-es

Poursuivre les investissements en faveur des Strasbourgeois-es

La fin d’année est rythmée par le cycle budgétaire avec la prise de nombreuses décisions. Le débat d’orientation budgétaire de notre collectivité qui a eu lieu en novembre en est la première étape.
Nous savons que la demande de nos concitoyens reste importante face à la montée des inégalités.
Nous continuons à y répondre, à notre niveau, avec volontarisme et conviction, comme nous nous y étions engagés au début du mandat : maitrise des dépenses de fonctionnement et poursuite des investissements de proximité.

En 2017, nous nous engagions dans la réalisation de beaux chantiers pour le rayonnement et l’attractivité urbaine, économique, universitaire, touristique et culturelle de Strasbourg.
Le projet des Deux Rives prend concrètement forme avec l’attribution des premiers lots de logements, l’extension de la ligue D du tramway vers le quartier du Port du Rhin et Kehl qui connait un extraordinaire succès ou encore la reconversion de la Coop qui entre dans une phase active. Du côté du Wacken, la construction du nouveau théâtre du Maillon contribue à la diversification des fonctions du quartier d’affaires avec une dimension culturelle affirmée.
Le Technoparc sur le campus TechMed sur le site de l’Hôpital civil illustre notre engagement permanent sur les secteurs de pointe pour le développement économique de notre territoire.
Les projets de rénovation urbaine de Hautepierre, du Neuhof, de la Meinau, de Cronenbourg et de l’Elsau sont entrés dans une nouvelle phase, même si certaines mesures gouvernementales risquent de les freiner sensiblement. Nous poursuivons parallèlement notre plan de rénovation des écoles, de développement des centres socioculturels, d’équipements de santé et de ceux destinés à la petite enfance.
Malgré un contexte contraint qui voit la Dotation Globale de Fonctionnement versée par l’état se stabiliser, l’ensemble des autres dotations vont baisser, notre gestion des deniers publics doit donc rester vertueuse. Nous réussissons ainsi par l’innovation (mécénat, mutualisation…) quand cela est possible, à faire de la baisse globale des dotations une opportunité pour rénover l’action du service public local.
Notre volonté pour la construction du budget 2018 est fondée sur le principe du développement d’investissements de services de proximité pour un montant de 100 Millions d’euros qui améliorent concrètement la vie quotidienne des Strasbourgeois-es comme la restructuration et la rénovation de l’école élémentaire et maternelle Gustave Doré, la seconde tranche de la rénovation du Palais des fêtes ou encore l’aménagement des espaces publics du Marschallhof au Neuhof.
Notre municipalité s’attache à maitriser durablement le recours à l’emprunt ce qui traduit un encours de dette particulièrement faible car Strasbourg se situe dans les 10 plus grandes villes les moins endettées de France. C’est assurément la garantie de marges de manœuvres préservées pour demain.
L’action publique locale permet d’améliorer la vie de nos concitoyens. Elle doit contribuer à parfaire cette égalité urbaine que nous appelons de nos vœux.

Philippe Bies
Président du groupe Strasbourg Energies Positives

0
lundi 4 décembre 2017 posté par philippe Bies dans Actualités

Laisser une réponse