Rôle et moyens des parlementaires : vers plus de transparence ?

Rôle et moyens des parlementaires : vers plus de transparence ?

Alors que les affaires se multiplient, les Françaises et les Français doutent de leurs élus. Ils exigent davantage de transparence de leur part. Dans ce sens, nous avons avec Jacques BIGOT, Sénateur, tenue une réunion publique à Illkirch afin d’échanger sur le rôle et les moyens des parlementaires et la manière de renforcer la transparence. Retour sur cette soirée riche en échanges et en propositions.


Rôle et moyens des parlementaires : vers plus… par philstrasbourg

Tout au long du quinquennat, des textes ont été adoptés allant dans le sens d’un renforcement de la transparence, de l’éthique et de la lutte contre la corruption :

loi relative à la transparence de la vie publique et loi relative au procureur de la République financier qui créé le parquet financier.

-loi organique interdisant le cumul d’un mandat parlementaire et d’une fonction exécutive locale

-loi relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique.

Transparency France a d’ailleurs récemment dressé un bilan globalement positif des actions menées durant le quinquennat de François HOLLANDE en matière de transparence de la vie publique et de lutte contre la corruption. Les avancées obtenues sur plusieurs sujets importants, tels que la prévention des conflits d’intérêts, la lutte contre la délinquance économique et la protection des lanceurs d’alertes le démontrent.

Concernant l’Assemblée Nationale et son fonctionnement, des réformes internes ont été engagées en matière de réserve parlementaire, d’indemnité représentative de frais de mandat, de prévention des conflits d’intérêt, d’open data pour un meilleur accès des citoyens à l’information sur le travail de leurs représentants.

A titre personnel j’avais pris des engagements en matière d’éthique et de transparence :

ne pas cumuler mon mandat de Député avec une fonction dans un exécutif

rendre régulièrement compte de mon activité.

rendre public l’utilisation de la réserve parlementaire.

Je les ai tenus.

Faut-il aller plus loin, et comment ? C’était l’objet de la réunion publique que j’ai tenue avec Jacques BIGOT, Sénateur, la semaine dernière à Illkirch-Graffenstaden.

Pour ma part je suis favorable à la suppression de la réserve parlementaire, à l’interdiction pour un parlementaire d’employer un membre de sa famille ou encore à une transparence accrue sur l’usage des moyens octroyés aux parlementaires. Cet effort de transparence doit être accompagné par la réduction du nombre de parlementaires et d’un renforcement de leurs équipes pour permettre une meilleure élaboration de la loi. Une réforme globale de nos institutions pour réconcilier les citoyens avec la politique est aussi plus que jamais nécessaire !

 

0
mercredi 22 mars 2017 posté par philippe Bies dans Actualités, Assemblée Nationale, Illkirch-Graffenstaden, Lois, Presse, Vidéos

Laisser une réponse