Des rentrées qui donnent la pêche !

Des rentrées qui donnent la pêche !

Les trois rentrées – politique, scolaire, universitaire – sont une occasion d’évaluer sur le terrain les résultats concrets de la politique menée au niveau national, ce que je fais aussi régulièrement tout au long de l’année. Cette année, loin des discours pessimistes sur l’état de notre pays, même s’il ne faut pas faire l’économie d’une part d’autocritique, j’ai particulièrement apprécié l’esprit positif des enseignants, parents d’élèves, des élèves eux-mêmes rencontrés notamment à la Meinau, au Neuhof et à Illkirch,  ou encore des universitaires et chercheurs ainsi que de ceux qui innovent au Parc d’Innovation d’Illkirch.

Priorité à l’école

Ainsi, concernant l’éducation, dans la circonscription, nous voyons la politique de refondation de l’école se traduire de manière concrète lors de cette rentrée scolaire. En 4 ans, 10 classes ont été ouvertes à l’école primaire, 5 postes créés pour le dispositif « Plus de maîtres que de classes » qui permet la présence de deux enseignants dans une classe où le besoin se fait ressentir. Dans le secondaire, plus de 32 postes d’enseignants ont été créés.

14141930_10209252080112434_4250177399607070076_n
A l'Ecole Elémentaire de la Canardière pleinement intégrée au réseau REP + de Lezay avec
sa Classe à Horaires Aménagés Musicales (CHAM) et son dispositif "Plus de maîtres que de classes". 
Une équipe pédagogique motivée et des enfants heureux !

Nous avons encore des efforts à faire pour le remplacement des professeurs dans certaines écoles. J’ai dû, à de nombreuses reprises, intervenir pour accélérer certains remplacements. Cette situation devrait s’améliorer car, comme me l’a confirmé Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education, lors de sa visite à Strasbourg fin juin dernier, les enseignants embauchés depuis 2012 sortant progressivement de leur formation.

A Illkirch-Graffenstaden, la visite de l’école de la Plaine a permis de constater la satisfaction des parents et de l’équipe de l’école suite à l’ouverture d’une seconde classe réclamée depuis deux ans qui est aussi le fruit de la mobilisation de son Maire, Jacques Bigot.

Au Groupe scolaire Lixenbuhl, une classe bilingue est ouverte. Le projet d’extension de l’école maternelle voté par le Conseil municipal en juin dernier pourrait permettre de réaliser le premier bâtiment « Passif rénovation » de la région.

Afin de familiariser les élèves avec de nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissage, la ville poursuit son engagement en faveur du numérique à l’école. En avril 2016, en lieu et place du tableau noir et de la craie, dix tableaux blancs interactifs (TBI) ont été mis à disposition des écoles élémentaires (en plus des douze déjà installés en 2015). ainsi, 60 000 € sont investis par la ville cette année en équipements informatiques.

 14231316_1261775077175562_7845091507398008945_o
Visite des écoles d’Illkirch-Graffenstaden avec Jacques Bigot, Claude Froehly et Séverine Magdelaine. 
Ce sont près de 2300 élèves qui sont accueillis dans les8 écoles maternelles et 6 écoles élémentaires d’Illkirch. 
La ville poursuit par ailleurs son effort en faveur de l'école numérique avec comme objectif d'équiper 
progressivement toutes les classes élémentaires en tableaux numériques.

Les équipes d’Illkirch et de Strasbourg sont aussi sensibles à la problématique de la sécurisation des écoles pour faire face aux menaces terroristes. La Ministre Najat Vallaud-Belkacem a d’ailleurs annoncé une enveloppe de 50 millions d’euros pour permettre  la sécurisation des écoles. Le Maire de Strasbourg a lui décidé d’un investissement de 500 000€ pour les travaux de sécurisation dans les écoles de la ville.

L’amélioration des conditions de vie des étudiants

Les mesures prises par le Gouvernement et la majorité en faveur de l’amélioration des conditions de vie des étudiants se déploient plus particulièrement en cette rentrée universitaire 2016. Elle est ainsi marquée par la mise en place de l’Aide à la Recherche du Premier Emploi (ARPE) annoncée le 11 avril 2016 par le Premier Ministre dans le cadre des mesures destinées à la jeunesse.

L’ARPE est destinée à accompagner financièrement la période d’insertion professionnelle qui sépare la sortie des études de l’accès au premier emploi pour les jeunes diplômés de moins de 28 ans disposant de faibles ressources.

126 000 jeunes diplômés qui entrent sur le marché du travail en situation d’inactivité sont ainsi éligibles à l’ARPE à la rentrée 2016.

Depuis 2012, le nombre de boursiers a progressé de 5,4 %, ce qui porte désormais le taux de boursiers à 35 %. Et plus de 500 millions d’€ ont été mobilisés en faveur de la vie étudiante, soit 40 % de plus qu’entre 2007 et 2012. La réforme des bourses se poursuit à la rentrée 2016 : 25 000 nouveaux étudiants qui ne bénéficiaient que de l’échelon 0, c’est-à-dire d’une exonération des droits d’inscription sans toucher d’aide financière, bénéficieront d’une bourse échelon « 0 bis » de 1 009 € annuels.

Enfin, depuis le 1er janvier 2016, près de 100 000 étudiants travaillant parallèlement à leurs études pour une rémunération au moins égale à 0,8 Smic (soit environ 900 euros nets mensuels) bénéficient de la nouvelle prime d’activité pour compléter leur revenu.

Alors que le logement représente le premier poste de dépense des étudiants, 20 722 nouveaux logements sociaux étudiants ont été construits de 2013 à 2015. L’objectif initial de construction de       40 000 nouveaux logements étudiants d’ici fin 2017 est poursuivi.

Pour les étudiants logés dans le parc locatif privé, la généralisation depuis la rentrée 2014 de la Caution Locative Etudiante (CLÉ) permet d’aider les étudiants dépourvus de garant personnel à accéder à un logement. Fin juin 2016, plus de 10 000 étudiants avaient déjà pu bénéficier de ce dispositif contre près de 4 600 en 2015.

Ces décisions cohérentes préservent le pouvoir d’achat de tous les étudiants, boursiers et non-boursiers, limitent le coût des études et concourent à la démocratisation de l’enseignement supérieur.

Une rentrée politique sous le signe de l’innovation

La rentrée politique à Strasbourg a quant à elle été marquée par la visite du Premier Ministre, Manuel Valls. Le traditionnel discours d’inauguration de la Foire européenne lui a permis de rappeler son attachement à l’Alsace et sa confiance dans notre capacité à faire de la nouvelle région et de l’Eurometropole de Strasbourg les moteurs de développement du Grand Est.

DSCN2358


Avec Manuel Valls, Premier Ministre et Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée 
du numérique et de l'innovation, en visite à l’International Space University

Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation nous a rejoints pour un après-midi consacré au Parc d’Innovation d’Illkirch (PII). Visite de l’EASE puis de l’ISU suivie d’une table ronde avec les acteurs de l’innovation ( chefs d’entreprises, chercheurs, universitaires, collectivités …). Pour rappel, l’International Space University (ISU) est le seul institut au monde assurant une formation pluridisciplinaire dans le domaine spatial, destinée aux futurs professionnels, astronautes et experts du domaine spatial. Cet institut a été implanté dans l’Eurométropole de Strasbourg en 1994. Ce projet avait à l’époque été soutenu par l’Etat dans le cadre du contrat triennal « Strasbourg Capitale Européenne ». Son bail arrivant à échéance à la rentrée 2016, d’autres pays ont fait part de leur souhait d’acceuillir cet institut. Après plusieurs mois de négociations menées par la Vice-présidente de l’Eurométropole, Catherine Trautmann, un protocole d’accord a été signé en mai dernier et permet donc le maintien de l’ISU dans l’Eurométropole.

Notre ville, notre agglomération possèdent décidément des atouts extraordinaires qu’il nous faut valoriser davantage encore, plutôt que de regarder vers le passé et se plaindre.

Notre pays aussi a de nombreux atouts et malgré les difficultés, malgré les menaces qui planent, les personnes rencontrées (enseignant, parents, élèves, chercheurs, chefs d’entreprises…) durant ces différentes rentrées donnent la pêche et l’envie d’avancer !

Informations complémentaires :

Les jeunes diplômés intéressés peuvent se renseigner sur l’ARPE et commencer à préparer leur dossier. Toutes les informations nécessaires, ainsi que les formulaires de demande en ligne sont disponibles sur le site : etudiant.gouv.fr/arpe

 

0

Laisser une réponse