Le choix de l’Europe contre celui de tous les replis

strasbourg-europeLe Président de la République française et la Chancelière allemande ont délivré un message fort dans un moment historique lors de leur intervention commune aujourd’hui à Strasbourg, au Parlement européen.

Je partage pleinement l’analyse portée par François HOLLANDE et Angela MERKEL. Les drames et défis auxquels les Européens sont confrontés ne peuvent être abordés que de manière commune. La tentation naturelle au repli est mortifère.

Le symbole voulu d’une prise de parole commune du couple franco-allemand a une signification claire : la construction européenne se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins.

Deux routes se proposent à nous : celle de l’Europe, qui implique nécessairement plus d’intégration que ce soit à travers la réforme de Schengen ou par un approfondissement différencié de la zone euro ; celle du souverainisme, du repli qui conduira incontournablement à un retour en arrière et ramènera l’Europe et les Européens vers leurs vieux démons.

J’ai vu, enfin, dans le rejet implacable par François Hollande dans son discours de toutes formes de nationalisme la poursuite du dernier discours prononcé par François Mitterrand devant le Parlement européen le 17 janvier 1995.

0
mercredi 7 octobre 2015 posté par philippe Bies dans Actualités, Europe, Presse

Laisser une réponse