Le redressement des comptes publics est l’affaire de tous !

Le redressement des comptes publics est l’affaire de tous !

Communiqué de Philippe BIES – Député du Bas-Rhin

Jacques BIGOT – Sénateur du Bas-Rhin

Armand JUNG – Député du Bas-Rhin

Patricia SCHILLINGER – Sénatrice du Haut-Rhin

Le redressement des comptes publics est l’affaire de tous !

L’Association des Maires de France, majoritairement à droite, lance une journée d’action demain contre la baisse des dotations de l’Etat. Cette baisse s’inscrit dans le plan d’économie de 50 milliard d’euros visant à redresser les comptes publics et qui nécessite que chacun contribue à l’effort.

Cette baisse n’est pas uniforme, elle tient compte des moyens des collectivités. Elle est par ailleurs compensée par des mesures de soutien fort du Gouvernement que rappellent les parlementaires socialistes alsaciens dans ce communiqué commun :

 

« Le Parlement a adopté en 2014 un plan d’économies de 50 milliards d’euros. C’est dans ce plan que s’inscrivent les 11 milliards d’euros de baisse des dotations aux collectivités locales.

Ces mesures doivent permettre de financer le pacte de responsabilité et de solidarité destiné à restaurer la compétitivité des entreprises, à baisser les impôts des ménages tout en maîtrisant le déficit public creusé par l’ancienne majorité.

Près d’un an et demi après l’adoption de ce plan, l’Association des Maires de France, majoritairement à droite, lance une journée d’action contre ces économies. La proximité des élections régionales explique sans doute cette soudaine détermination.

L’effort demandé aux collectivités reste soutenable et correspond à moins de 2% de leurs ressources réelles.

L’effort demandé est différencié en fonction de la taille, de la richesse, de la situation géographique des collectivités et s’accompagne d’un soutien important aux territoires les plus modestes. En 2015, la péréquation entre les collectivités « riches » et celles qui sont moins favorisées a été doublée à hauteur de 228 millions d’euros. La dotation de solidarité urbaine augmente de 120 millions d’euros, la dotation de solidarité rurale augmente aussi de 78 millions d’euros et celle bénéficiant aux départements de plus de 20 millions d’euros.

Les collectivités qui investissent sont aussi davantage soutenues. La loi de finances pour 2016 contiendra la mise en place d’un fonds d’1 milliard d’euros. Cette mesure s’ajoute à celles déjà prises comme l’augmentation de la dotation d’équipement des territoires ruraux de plus de 200 millions d’euros. Le Gouvernement mobilise aussi près de 5 milliards d’euros pour les territoires volontaires qui s’engagent pour le logement, la transition énergétique, le numérique, le très haut débit et l’innovation.

Il est de plus curieux de constater que ceux qui ont creusé les déficits, qui réclament non pas 50 mais 150 milliards d’euros d’économie, appellent aujourd’hui à manifester contre le Gouvernement.

Il faut sortir des postures. Nos concitoyens sont conscients de la nécessité de mieux maîtriser les dépenses publiques. Aller dans la rue pour manifester est une chose. Aller à la rencontre des habitants pour partager les choix budgétaires qui s’imposent demande davantage de courage ».

 

 

0
vendredi 18 septembre 2015 posté par philippe Bies dans Actualités, Assemblée Nationale, Presse

Laisser une réponse