Pour l’élection des conseiller(e)s métropolitains au suffrage universel direct

Pour l’élection des conseiller(e)s métropolitains au suffrage universel direct

Communiqué de presse

Philippe Bies co-signe un amendement pour l’élection au suffrage universel direct

des conseiller(e)s des intercommunalités

dont les métropoles

Une montée en échelle et en puissance des intercommunalités appelle un mode de désignation plus démocratique. Les principaux arguments en faveur d’une modification du mode de scrutin sont connus depuis longtemps : la taille de ces groupements, leurs ressources budgétaires et le rôle stratégique de leurs compétences appellent une intervention directe des citoyens dans la désignation des élus intercommunaux.

Dans ce sens, plusieurs députés socialistes avaient déposé un amendement adopté en première lecture du projet de loi Notr à l’Assemblée Nationale. Ce nouvel amendement vise à rétablir la version adoptée par les députés en première lecture.

Philippe BIES co-signe à nouveau cet amendement, qui fait suite à d’autres tentatives d’instaurer le suffrage universel direct dans les intercommunalités, notamment dans le cadre de la loi d’affirmation des métropoles.

Philippe BIES déclare à ce sujet :

«  Les conservateurs de tous bords ont bloqué toute évolution depuis des décennies sous prétexte notamment que tout le territoire n’était pas couvert par des intercommunalités. C’est quasiment chose faite maintenant. Il est grand temps de passer à une nouvelle étape démocratique dans les métropoles et les intercommunalités. Les budgets et les compétences des intercommunalités sont devenus tellement forts qu’il n’est plus possible de se contenter d’un choix indirect des citoyens dans la désignation de leurs représentants métropolitains ».

 

Télécharger l’amendement : 150626CP – BIES – Election suffrage universel direct métropoles interco (Amendement)

0
vendredi 26 juin 2015 posté par philippe Bies dans Actualités, Assemblée Nationale, En circonscription, Presse

Laisser une réponse