Réaction : Nomination d’une déléguée ministérielle au renforcement de l’allemand

Réaction : Nomination d’une déléguée ministérielle au renforcement de l’allemand

Communiqué de presse

Réaction suite a la nomination d’une déléguée ministérielle au renforcement de l’apprentissage de l’allemand

Comme elle l’avait annoncé, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education Nationale, a nommé une Déléguée ministérielle au renforcement de l’apprentissage de l’allemand. Sandrine Kott a pris ses fonctions mercredi 17 juin.

Sandrine Kott est professeure d’histoire contemporaine de l’Europe à l’Université de Genève et chercheure associée au Centre Marc Bloch de recherches en sciences sociales à Berlin. Elle est spécialiste de l’histoire de l’Allemagne contemporaine.

Dans le primaire, Sandrine Kott aura notamment pour mission de favoriser le développement de l’apprentissage de l’allemand. Au collège, elle devra renforcer l’offre de l’allemand en langue vivante 2 à partir de la classe de 5èmeDans les lycées, elle accompagnera le développement des sections « Abibac » et des sections européennes allemandes.

Philippe BIES déclare à ce sujet :

« Cette nomination est la preuve que ce Gouvernement n’abandonne pas l’allemand contrairement à ce que certains ont pu laisser penser. Au contraire, les compétences et le parcours de Sandrine KOTT ainsi que les missions qui sont à présent les siennes permettront un développement encore plus poussé de l’apprentissage de l’allemand dans notre pays, en cohérence avec la réforme du collège qui donnera la possibilité à davantage d’élèves d’apprendre une deuxième langue vivante dès la 5ème.

C’est aussi un bon signe pour l’Alsace et la Lorraine, deux régions frontalières de l’Allemagne et qui demain développeront ensemble des partenariats plus poussés avec leur voisin allemand dans le cadre de la nouvelle région ».

 

 

0
vendredi 19 juin 2015 posté par philippe Bies dans Actualités, Presse

Laisser une réponse