Jetzt langt’s ! Maintenant ça suffit !

Strasbourg est capitale européenne et c’est cette particularité qui a été reconnue en la désignant chef-lieu de région dans la loi, grâce à l’amendement que j’ai porté avec mon collègue Armand JUNG avec le soutien sans faille du Gouvernement. C’est la seule disposition du texte ayant été adoptée à l’unanimité. C’est un symbole fort et une première étape franchie avec succès.  Au lieu de se réjouir de cette avancée, la droite alsacienne continue à semer le doute que ce soit sur la constitutionnalité de la mesure ou sur sa portée réelle.

J’apprends aujourd’hui que le Député Eric Straumann s’apprête donc à déposer un amendement modifiant le dispositif obtenu pour Strasbourg, à savoir le statut de chef-lieu, pour en faire aussi le siège du futur Conseil régional.

C’est un acte irresponsable car si le statut de chef-lieu peut-être donné d’office dans la loi, celui de siège du Conseil régional est de la responsabilité des futurs élus régionaux au regard du principe même de libre administration des collectivités.

S’il y a quelqu’un qui fait courir un risque à Strasbourg, c’est bien Eric Straumann.

Ce n’est plus une question de droite ou de gauche, sur tous les bancs de l’Assemblée des députés sont exaspérés par le comportement de certains de mes collègues alsaciens.

Après avoir durant des mois décrédibilisé l’Alsace dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, ils s’apprêtent à présent à affaiblir la position obtenue pour Strasbourg.

Je ne commenterai pas davantage le triste spectacle donné aujourd’hui par le Président du Conseil général du Haut-Rhin et sa majorité qui n’ont rien trouvé de mieux à faire que d’ouvrir la séance plénière en se bâillonnant avec un foulard rouge et blanc.

Je demande à Philippe RICHERT, chef de la majorité alsacienne, dont nous connaissons les positions plus mesurées et responsables, d’assurer une certaine cohésion nécessaire à la valorisation des intérêts de la région et donc de Strasbourg.

Il faut en finir avec les positions victimaires !

Il faut en finir avec la stratégie de l’échec !

Maintenant ça suffit, Jetzt langt’s !

0
jeudi 4 décembre 2014 posté par philippe Bies dans Actualités, Lois, Presse

Laisser une réponse