Modulation des allocations familiales en fonction des revenus : une mesure équitable

Modulation des allocations familiales en fonction des revenus : une mesure équitable

Je suis satisfait de l’accord intervenu avec le Gouvernement sur la proposition du groupe SRC à l’Assemblée Nationale d’une modulation des allocations familiales en fonction des revenus.

C’est la réparation d’une inégalité de notre politique familiale. A l’origine, l’universalité des allocations familiales avait été conçue pour permettre aux familles modestes d’avoir la même protection que les familles favorisées. Mais le quotient familial et les abattements fiscaux par enfant ont rompu ce principe d’égalité en bénéficiant prioritairement aux plus hauts revenus.

L’amendement que défendra le groupe socialiste corrige cette anomalie. L’universalité des allocations familiales est maintenue, aucune famille n’en sera privée. Mais elles deviennent dégressives à partir d’un revenu de 6 000 euros par famille.

Cette réforme, plébiscitée par une très forte majorité de Français, est beaucoup plus équitable que les mesures d’économies initialement prévues. Elle préservera une grande majorité de familles et permettra de maintenir à 14 ans la majoration des allocations, l’intégralité de la prime à la naissance et les aides à la garde d’enfant. La politique familiale retrouve ainsi son équilibre.

 

0
vendredi 17 octobre 2014 posté par philippe Bies dans Lois, Presse

Laisser une réponse