Le choix de la cohérence

Le choix de la cohérence

Ce soir je voterai en faveur du programme de stabilité présenté par le Premier Ministre devant l’Assemblée Nationale.

Je voterai pour ce programme car il a vocation à redresser les finances publiques de notre pays grâce à 50 Md€ d’économies supplémentaires sur trois ans portées notamment par l’Etat et les collectivités locales à travers une réforme territoriale de grande ampleur. Ces économies doivent permettre la mise en œuvre du pacte de responsabilité et de solidarité afin de renforcer la compétitivité de nos entreprises, d’accélérer la croissance et surtout de créer des emplois, c’est la priorité.

Je suis aussi satisfait que le Premier Ministre ait entendu le message de justice sociale des députés socialistes, avec la revalorisation des petites retraites, les 500 euros de revenu supplémentaires donnés chaque année aux salariés payés au smic, une mesure fiscale de soutien au pouvoir d’achat des ménages dès cette année, la revalorisation des salaires des fonctionnaires de catégorie C et B en début de carrière. Le « plan pauvreté » sera quant à lui bien mis en œuvre ainsi que l’augmentation des minima sociaux.

Nous sommes ici bien loin de la politique « austéritaire » dénoncée par certains et pratiquée dans d’autres pays de l’Union européenne. Il s’agit d’un choix de cohérence entre la nécessité de retrouver notre souveraineté budgétaire et la volonté de garder le cap pour nos priorités que sont l’éducation, le renforcement des effectifs dans la police et la justice, le soutien à l’innovation et la recherche et la transition énergétique.

Lire le discours du Premier Ministre : Discours Assemblée Nationale – Programme de stabilité – 29 avril 2014

0
mardi 29 avril 2014 posté par philippe Bies dans Actualités, Assemblée Nationale

Laisser une réponse