L’obligation de réussir

hémicycleAujourd’hui, le premier ministre Manuel Valls a  présenté devant l’Assemblée Nationale la déclaration de politique générale du nouveau Gouvernement. Ce discours s’inscrit dans un contexte particulièrement difficile pour notre pays. Il est empreint d’humilité et de la volonté de répondre à l’impatiente et aux attentes exprimées  par les Français lors des dernières élections municipales.

Le nouveau premier ministre n’a éludé aucun sujet et énoncé clairement les principes qui guideront son action : l’efficacité parce que les français attendent des résultats, mais aussi le devoir de leur dire la vérité sur la situation du pays, pour redonner du sens aux efforts consentis tout en garantissant davantage de justice.

J’ai pour ma part voté la confiance au premier ministre et au gouvernement parce que je reste convaincu qu’il nous faut en priorité agir plus vite et plus fort pour l’emploi et le développement des entreprises avec le pacte de responsabilité mais aussi de solidarité, pour une fiscalité plus juste. C’est la feuille de route proposée par le premier Ministre avec une baisse de la fiscalité pour les plus modestes. Il nous faut aussi agir plus vite et plus fort pour la transition énergétique qui n’est pas une contrainte mais une chance pour la compétitivité de notre pays. Je suis aussi satisfait que le logement, qui me tient particulièrement à cœur, constitue une priorité pour le nouveau gouvernement car il est à la fois un droit, un objet de première nécessité et une source d’emplois.

Je salue enfin les annonces courageuses du premier ministre sur la simplification de l’organisation territoriale de notre pays.

Nous avons à présent l’obligation de réussir.

0
mardi 8 avril 2014 posté par philippe Bies dans Actualités, Assemblée Nationale

Laisser une réponse