Mory Ducros : réaction de Philippe BIES

Je tiens à saluer la décision du Tribunal de commerce de Pontoise intervenue jeudi 6 février (Val-d’Oise) qui a accepté l’offre de reprise de l’entreprise Mory-Ducros. Une décision obtenue notamment grâce à l’accord majoritaire signé par 4 syndicats (CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC)  et qui permet la préservation de 2210 emplois ainsi qu’une hausse du budget du Plan de Sauvegarde.

 

Sans la forte mobilisation du Gouvernement qui a conduit les négociations et l’esprit de responsabilité des organisations syndicales un tel résultat n’aurait pu être obtenu. Les 140 salariés du site Strasbourgeois, font partie des 50 agences qui devraient être sauvées. Ce choix marque la reconnaissance de la qualité des infrastructures du Port Autonome de Strasbourg, la position géographique privilégiée qu’a notre agglomération mais aussi son attractivité.

 

Pour autant si cela est une satisfaction locale je n’oublie pas le nombre d’emplois détruits dans le reste de la France. C’est pour cette raison que je me félicite du dispositif exceptionnel d’accompagnement des salariés licenciés instauré par le Gouvernement.

 

Il permettra l’accompagnement de chaque salarié par un conseiller spécialisé et la perception pendant un an d’une rémunération quasi équivalente à leur salaire net. L’Etat prendra en charge également, pendant 2 ans, le différentiel de salaire potentiel, jusqu’à 300 euros par mois, en cas de reclassement d’un salarié dans un emploi moins rémunéré.

 

Enfin, une bourse à l’emploi au service des salariés de Mory-Ducros mais également des entreprises sous-traitantes sera crée

.

Maintien de l’activité et forte mobilisation pour permettre le retour à l’emploi. Deux axes clés pour le redressement de l’industrie nationalement comme à Strasbourg.

0
vendredi 7 février 2014 posté par philippe Bies dans Actualités, Presse

Laisser une réponse