Réaction de Roland RIES sur la défense de la vocation européenne de Strasbourg

Je vous invite à consulter ci-dessous la réaction de Roland RIES au lendemain du meeting de Fabien KELLER qui n’a pas hésité à faire de la défense de la vocation européenne de Strasbourg un enjeu de clivage.

«  L’intérêt suprême de la vocation européenne de Strasbourg a toujours transcendé les approches partisanes.

A ce titre, je ne peux que déplorer les initiatives partiales et individuelles qui ne s’inscrivent pas dans la dynamique collective de défense de Strasbourg, capitale européenne. J’en appelle au sens des responsabilités des uns et des autres pour que toutes les forces soient rassemblées dans la bataille que nous avons à mener. A ce titre, je regrette vivement qu’une candidate aux élections municipales, a fortiori ancienne maire de Strasbourg, brise le consensus qui a toujours prévalu sur cette question sur l’autel de ses ambitions électorales.

Fabienne Keller s’était déjà illustrée sur le même registre fin 2012, en instrumentalisant la cause européenne de notre ville ; elle avait alors été vertement critiquée par le Président du groupe PPE au Parlement européen, Joseph Daul, par Catherine Trautmann et moi-même.

Les approches sectaires et opportunistes n’ont pas droit de cité lorsqu’il s’agit de l’identité européenne de Strasbourg.

Plus nous serons cohérents et unis, plus nous aurons de poids dans ce débat. La mobilisation collective en faveur de Strasbourg, qu’elle soit locale, nationale ou européenne, est en effet indispensable en particulier pour compenser les moyens que se donnent depuis plusieurs années les défenseurs d’un transfert du siège du Parlement européen vers Bruxelles. C’est dans cet état d’esprit qu’ont été créés la Task force composée d’élus de tous bords ainsi qu’un « Comité pour l’Europe de et à Strasbourg » (CŒURS) composé d’acteurs associatifs locaux qui militent chaque jour sans relâche au bénéfice de la vocation européenne de Strasbourg.

Le travail constant de la ville comme le travail de la task force et de « COEURS » portent leurs fruits : l’Europe est davantage présente dans la ville et des actions de lobbying discrètes mais efficaces ont commencé. Il nous appartient de poursuivre tous ensemble dans cette voie, avec beaucoup de détermination et sans arrière-pensée politicienne.

Au titre du consensus nécessaire sur la question européenne, je me garderai pour ma part de toute critique concernant l’action de Fabienne Keller durant son mandat de maire ».

0
vendredi 10 janvier 2014 posté par philippe Bies dans Actualités

Laisser une réponse