Table ronde sur les changements climatiques

Table ronde sur les changements climatiques

Le rôle du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) n’est ni un travail de recherche, ni de recommandations, mais il fait un diagnostic du rôle potentiel des activités humaines sur le climat dont il vient de rendre compte dans son dernier rapport. Ce rapport permet d’informer les décideurs politiques en matière de lutte contre les changements climatiques.

Il est d’autant plus important que la communauté internationale est en train de négocier un accord mondial sur les changements climatiques (COP – Conférence international sur le climat- de Varsovie et prévision de la COP 21 de Paris en 2015).

Le dernier rapport a été publié en 2007, et a été le socle de nombreuses discussions et négociations, à l’échelle internationale comme européenne et nationale.

Ce dernier rapport est en fait le premier des quatre rapports qui seront publiés entre 2013 et 2014 :

  • Les éléments scientifiques issus des recherches sur le climat dans le monde (Groupe de travail 1), présenté ici.
  •  Les impacts des changements climatiques (GT 2) : y compris par régions, il sortira en mars 2014 : d’où le rôle important joué par les territoires en matière de lutte contre le changement climatique !
  • Les stratégies d’atténuation des émissions (GT 3)
  • Le dernier volet, publié en septembre 2014, présentera une synthèse générale du rapport.

Le commission du développement durable de l’Assemblée Nationale a organisé une table ronde sur les conclusions des derniers travaux du GIEC, au cours de laquelle j’ai interrogé les experts sur la stratégie à suivre en France.

Visionner la vidéo de mon intervention:


Intervention de Philippe BIES, Commission… par philstrasbourg

Le rapport établi quatre scénarios possibles, en utilisant une nouvelle méthodologie. Ces scénarios montrent que si une politique climatique très ambitieuse est menée (dans un seul scénario), il reste possible de maintenir la hausse moyenne de température sous les deux degrés (par rapport aux niveaux des températures préindustrielles). Par contre, si le monde se maintient sur les trajectoires actuelles pour l’usage des énergies fossiles, de concentrations atmosphériques en CO2 et de hausse de la température, l’objectif des 2°C sera inatteignable. Rappelons qu’en 2010, tous les gouvernements de la planète se sont accordés pour définir l’objectif de 2°C comme seuil maximum pour éviter un emballement incontrôlable du système climatique.

Visionner l’ensemble de la table ronde: http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4933.commission-du-developpement-durable–table-ronde-sur-le-veme-rapport-du-giec-sur-le-climat-27-novembre-2013

 

0
mercredi 27 novembre 2013 posté par philippe Bies dans Actualités, Assemblée Nationale, Interventions, Transition écologique, Vidéos

Laisser une réponse