Adhésion de la Croatie à l’Union Européenne : ne pas céder à l’indifférence !

photoJe me félicite de l’adhésion à l’Union européenne de la Croatie qui devient aujourd’hui le 28ème État membre. La création d’un véritable gouvernement économique de la zone euro et l’approfondissement de l’intégration politique ne doivent pas geler le processus d’élargissement. Il témoigne de l’attractivité du projet européen, mais aussi constitue un aboutissement pour des États qui ont su se mettre à la hauteur des critères de Copenhague.

En tant que membre de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, je tiens à rappeler le rôle joué dans ce processus par le Conseil de l’Europe, notamment, dans le soutien à l’édiction de normes juridiques respectueuses des Droits de l’Homme, mais aussi dans le suivi du respect et de l’application qui en est fait par les autorités judiciaires et policières.

Je tiens, tout de même, à relever et regretter la quasi-indifférence dans laquelle intervient cette adhésion d’un pays des Balkans. Une région du continent devenu une zone de paix très récemment à l’échelle de son histoire. Il ne faut pas sous-estimer le poids historique de cet évènement. C’est aussi une occasion de revenir au fondement du projet européen : la paix. Je note, enfin, qu’en refusant de laisser passer cet évènement inaperçu la Ville de Strasbourg assume sa vocation européenne à l’inverse de son homologue bruxelloise semble t’il !

0
lundi 1 juillet 2013 posté par philippe Bies dans Actualités, Europe

Laisser une réponse