La transition écologique se construit tous les jours

La transition écologique se construit tous les jours

Alors qu’au niveau national le débat sur la transition énergétique est en cours, trop peu relayé localement par manque d’ambition de la Région, un grand nombre de mesures en faveur de l’environnement ont été engagées ces derniers jours :

Grand AngleHabitat: mercredi 15 mai, Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, et Delphine Batho, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, ont présidé le premier comité de pilotage chargé de la mise en œuvre du plan de rénovation énergétique des logements annoncé par le Président de la République le 21 mars.

À l’occasion de ce comité de pilotage, les deux ministres ont réaffirmé l’ambition du Gouvernement et de la majorité pour ce plan de rénovation énergétique des logements, qui met en œuvre l’engagement de rénover 500 000 logements par an d’ici à 2017, afin d’atteindre une diminution de 38 % des consommations d’énergie à 2020. Ce plan de rénovation énergétique des logements constitue l’un des axes prioritaires de la transition énergétique, pour plus de pouvoir d’achat des ménages, plus de compétitivité des entreprises, plus d’innovation et de création d’activité économique.

 

éoliennes_offshore1Energies marines renouvelables : le Gouvernement a lancé un nouvel appel à manifestation d’intérêt « Energies Marines Renouvelables-Briques et Démonstrateurs ». Son objectif est de consolider par l’innovation les quatre filières technologiques de ce secteur – hydrolienne marine, éolien flottant, houlomotrice, thermique des mers –  destinées à produire de l’électricité injectée sur les réseaux continentaux et insulaires.

Cet appel ne porte pas sur les projets de fermes pilotes pour lesquelles un dispositif spécifique sera lancé ultérieurement.

 

 

Agriculture : Stéphane LE FOLL, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt vient de lancer un appel à projets « mobilisation collective pour l’agro-écologie ».

Cet appel à projets, doté de 2,5 millions d’euros, a notamment pour ambition de préparer la mise en place des GIEE (Groupements d’intérêt économique et environnemental), en soutenant et amplifiant la diffusion de formes d’agriculture performantes sur les plans économique et environnemental, répondant aux stephane-le-foll-peaufine-son-plan-agroecologieprincipes de l’agro-écologie. Les projets devront impliquer des collectifs d’agriculteurs et éventuellement d’autres acteurs, impulsés par le terrain, ayant pour objectif la mise en place d’innovations contribuant à améliorer significativement et collectivement les impacts des systèmes d’exploitation sur l’environnement tout en préservant ou améliorant leur performance économique.

A titre d’exemple, peuvent être abordés les thèmes suivants : conservation des sols, autonomie fourragère, diversification des assolements, combinaison des productions (agro-sylvo-pastoralisme), réduction significative des intrants, réduction de la quantité d’eau utilisée, économie d’énergie, production d’énergie et valorisations de la biomasse…

 

site de duppigheim pour voltec solarCes actions viennent compléter les actions déjà mises en œuvre ou annoncées, je pense notamment au plan de soutien à la filière photovoltaïque qui consiste en un ensemble de mesures visant à atteindre le développement annuel d’au moins 1 000 mégawatts de projets solaires en France en 2013.

Après la déstabilisation de toute une filière provoquée par le moratoire de 2010 du précédent Gouvernement, pris contre l’avis du Conseil Supérieur de l’Energie, ces mesures d’urgence doivent permettre de relancer ce secteur grâce à près de 2 milliards d’euros d’investissement, qui se traduisent par un nouvel appel d’offres pour les grandes installations photovoltaïques (d’une puissance supérieure à 250 kilowatts), de nouveaux critères pour les appels d’offres concernant les installations de taille moyenne dont un critère d’évaluation carbone du processus de fabrication des modules photovoltaïques, une augmentation de 5% du tarif d’achat et enfin une bonification du tarif d’achat allant jusqu’à 10% en fonction du lieu de fabrication des modules pour prendre en compte les différences de coût observés notamment par rapport aux panneaux fabriqués en Chine.

Ces mesures sur le photovoltaïque permettront la création ou le maintien de 10 000 emplois en France.

On peut encore citer la Banque Publique d’Investissement, banque de la transition écologique, qui va proposer des crédits aux PME ou TPE des filières du bâtiment et de l’industrie des énergies renouvelables.

Voilà quelques exemples concrets qui viennent illustrer la manière dont le Gouvernement et la majorité parlementaire posent quotidiennement les bases de la transition écologique !

0
mardi 21 mai 2013 posté par philippe Bies dans Actualités, Assemblée Nationale, Habitat + Logement, Transition écologique

Laisser une réponse