Prévention spécialisée : Philippe BIES écrit au Président du Conseil général

Prévention spécialisée : Philippe BIES appelle le Président du Conseil général du Bas-Rhin à annuler les coupes budgétaires annoncées

Alors que le Conseil Général a décidé une baisse de 50% de son budget alloué à la prévention spécialisée, Philippe BIES tient à faire part de son soutien au mouvement organisé aujourd’hui par les salariés de la Prévention spécialisée et demande au Président du Conseil général de renoncer à ces coupes budgétaires.

Il lui a envoyé dans ce sens un courrier ce jour dont vous trouverez le texte ci-dessous :

« Monsieur le Président,

Aujourd’hui a lieu une mobilisation des éducateurs de prévention spécialisée inquiets du sort que leur préparerait votre collectivité. En effet, le Conseil général du Bas-Rhin a récemment annoncé une diminution de 50% des moyens budgétaires dédiés à la prévention spécialisée pour 2014.

Pourtant les éducateurs font un travail indispensable d’accompagnement personnalisé des jeunes en difficultés. Baisser les moyens de la prévention spécialisée c’est risquer d’éloigner encore davantage ces jeunes du chemin de l’insertion sociale et professionnelle. Cette baisse drastique des financements menace aussi des emplois. Dans la période difficile que nous connaissons actuellement, ces orientations sont incompréhensibles.

Au moment où l’Etat se mobilise à nouveau pour les quartiers populaires notamment par la mise en place d’une Zone de sécurité prioritaire au Neuhof et à la Meinau, en créant des postes d’enseignants dans les écoles et collèges, en proposant une alternative aux jeunes sans qualification par les emplois d’avenir, je ne peux imaginer un seul instant qu’une collectivité qui a en charge la prévention spécialisée et la protection de l’enfance puisse remettre en cause son engagement.

La mobilisation pour la jeunesse devrait pourtant faire consensus et être l’affaire de tous les acteurs publics, du plus haut niveau de l’Etat jusque dans les territoires.

Aussi, je tenais à vous faire part de mon soutien au mouvement organisé par les salariés de la prévention spécialisée et vous demande de revoir de manière urgente vos orientations budgétaires dans ce domaine.

Dans l’attente d’un retour de votre part, je vous adresse, Monsieur le Président, mes salutations les meilleures.

Philippe BIES »

Télécharger le courrier : 130411PBIESPrevspé

 

0
jeudi 11 avril 2013 posté par philippe Bies dans Actualités, Meinau, Neuhof - Stockfeld, Port du Rhin

Laisser une réponse