Défendre Strasbourg, ce n’est pas défendre un intérêt particulier mais une idée de l’Europe

strasbourg-europeLe discours prononcé, ce matin, par le Président de la République au Parlement Européen a été un plaidoyer pour une Europe plus intégrée et plus solidaire.

François Hollande a défini une nouvelle ambition pour la construction européenne : faire de l’avenir de la jeunesse une priorité, s’engager dans la transition énergétique et pour l’innovation, en dépassant les intérêts nationaux.

Cette ambition devra se formaliser dans une nouvelle architecture qui prendra la forme d’une Union différenciée qui se dotera de ressources propres et conduira la construction européenne vers le destin voulu pas ses fondateurs : l’Unité politique.

Renouer avec le projet européen, c’est permettre à l’Europe d’affronter les mutations imposées par la crise et donc le seul moyen de redonner confiance aux citoyens. Mais aussi, comme l’a fait le Président de la République, c’est rappeler que défendre le statut de Strasbourg comme siège du Parlement Européen n’est pas la défense d’un intérêt particulier, mais d’une idée de l’Europe.

0
mardi 5 février 2013 posté par philippe Bies dans Actualités, Europe

Laisser une réponse