GM : Rencontre avec le ministère du Redressement productif

Ce matin, avec Roland RIES, nous avons accompagné les syndicats de Général Motors Strasbourg au Ministère du Redressement Productif pour une réunion d’échanges sur les conditions de reprise de l’usine strasbourgeoise qui compte aujourd’hui encore près de 1000 salariés.

Le site strasbourgeois est rentable et compétitif, grâce notamment aux efforts acceptés par les salariés en 2010. Sa cession entre dans le cadre de la stratégie de GM d’un retrait progressif de la zone Europe, comme semble le confirmer l’annonce très récente de l’arrêt de la production dans l’usine de Bochum en Allemagne.

Aujourd’hui, si le projet de reprise est en bonne voie, il reste certaines garanties à obtenir auprès de Punch, la société belge qui souhaite reprendre l’activité de production de boîtes de vitesse. Punch est appuyé dans son projet par ZF, société allemande qui emploie près de 17000 personnes et qui est un des principaux fournisseurs de BMW et AUDI. ZF s’engagerait à la fois sur le volume de boîtes de vitesse produites, sur la rentabilité du site et sur le montant des investissements à consentir.

Dans le contexte qu’on connait, notamment dans le secteur automobile, ce projet  présente une réelle opportunité qui permettrait une reprise sans plan social. Le Ministère de Redressement Productif et l’ADIRA ont fourni un travail d’accompagnement et de coordination des différents acteurs absolument extraordinaire.

Pour ma part, à quelques jours de cette échéance importante (31/12/2012) je resterai attentif au maintien de l’emploi sur le site sur la base d’un projet industriel pérenne. Il va de soi, qu’en cas d’accord, un comité de suivi devra être mis en place afin de vérifier que chacun tienne ses engagements.

0
mardi 11 décembre 2012 posté par philippe Bies dans Actualités, En circonscription, Port du Rhin

Laisser une réponse