La BPI au service de la coopération économique transfrontalière !

Lors du vote de la loi portant création de la banque publique d’investissement, l’Assemblée nationale a adopté l’amendement déposé à l’initiative de Philip Cordery, député des Français du Benelux, qui permet à des personnes qualifiées en matière de développement économique transfrontalier de siéger dans les comités régionaux d’orientation de la BPI. A son invitation j’ai soutenu et signé cet amendement, en tant que député d’une circonscription très concernée par la coopération transfrontalière.

Au cours des débats, le Ministre de l’économie, Pierre Moscovici s’était dit : « favorable à ce que cette dimension soit pleinement prise en compte dans la gouvernance locale et régionale de la BPI. »

Grâce à cet amendement, la coopération transfrontalière sera une priorité pour la BPI dans les régions concernées comme l’Alsace. Une stratégie de coopération transfrontalière prend tout son sens pour développer l’internationalisation et le développement des PME françaises. En fluidifiant les relations commerciales avec nos pays voisins. Elle simplifiera la conquête de nouveaux marchés et ce, à la porte de la France.

La BPI pourra développer des partenariats avec des institutions financières similaires étrangères qui stimuleront l’activité des PME françaises. La stratégie transfrontalière de la BPI participera à la réalisation de la politique industrielle européenne que la France a inscrite à l’agenda européen.

La nouvelle banque publique d’investissement apportera ainsi sa contribution au développement de bassins de vie pour les frontaliers.  

0
samedi 1 décembre 2012 posté par philippe Bies dans Actualités, Assemblée Nationale, En circonscription, Lois, Port du Rhin, Presse

Laisser une réponse