Carte scolaire 2012/2013 : Un affaiblissement considérable de notre système éducatif, des choix qui pénalisent l’avenir de nos enfants

Le Comité Technique Spécial Départemental s’est réuni ce lundi 13 février pour examiner la fermeture de près de 80 classes de primaires dans le Bas Rhin. Les écoles de la 2ème circonscription (Strasbourg Sud / Illkirch-Graffenstaden) sont largement impactées par ces mesures, qui touchent les écoles Ampère, du Rhin, de la Musau et de la Canardière à Strasbourg ou encore celle du Sud à Illkirch – Graffenstaden.

Depuis près de 5 ans, la logique comptable a pris le pas sur la mission éducative et pédagogique du service public de l’éducation. Il n’est pas possible de faire mieux avec moins dans des classes de plus en plus surchargées. Faire des économies sur l’Ecole c’est l’affaiblir.

Je m’oppose à cette politique. Je partage la volonté de François Hollande de faire de l’Education, et notamment des écoles maternelle et primaire, une priorité car c’est dès le début de la scolarité qu’il faut donner les mêmes chances à tous les enfants en leur permettant d’évoluer dans des rythmes et conditions scolaires décents. Ses propositions concrètes et responsables constituent un espoir pour les parents et pour les enseignants plus que jamais inquiets du sort réservé à l’Education.

Je constate le silence du député UMP de la 2ème circonscription habituellement si prompt à s’exprimer plutôt qu’à agir. En effet, ayant voté l’ensemble des budgets au Parlement et donc les suppressions de postes dans l’Education Nationale, il marque ainsi, plus que jamais, son soutien à la politique de Nicolas Sarkozy qui fragilise les possibilités de réussite de nos enfants.

Saint-Exupéry disait : « Il ne s’agit pas prévoir l’avenir mais de le rendre possible ». Avec ce gouvernement l’avenir de nos enfants s’assombrit particulièrement.

0
lundi 13 février 2012 posté par philippe Bies dans Actualités, Divers, En circonscription

Laisser une réponse