Bassin provisoire de la piscine de la Kibitzenau : ma réponse à M. Maurer

Décidemment M. Maurer semble avoir pris de mauvaises habitudes à Paris. Voila qu’il tente de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. En effet de quoi s’agit-il dans ce dossier de la piscine de la Kibitzenau.

La demande initiale du Député UMP portait non pas sur une piscine provisoire, mais sur un second bassin définitif à inclure dans le projet de rénovation de la piscine, comme en atteste le document transmis par le Conseil Général à la Communauté Urbaine de Strasbourg le 21 septembre 2011. Il est important de préciser que le projet prévoyait, bien avant cette demande, la création d’un second bassin. Cela démontre une connaissance très relative du sujet et donnait déjà l’impression d’une intervention purement politicienne.

La demande d’un bassin provisoire est venue dans un second temps même si c’est une revendication ancienne de l’association « Piscines pour tous » et que M. Maurer n’a fait que tenter de rebondir sur cette idée. Hélas comparaison n’est pas raison encore une fois !

Revenons donc au coût estimé de cette piscine provisoire. Il est en effet facile de jouer avec les chiffres en comparant des couts hors taxe – travaux à des coûts d’opération TTC tout en omettant de préciser la limite des prestations effectivement prises en compte (vestiaires, chaufferie,…).

En l’espèce le coût annoncé par les services lors de la réunion publique du 7 octobre dernier à savoir de 3 à 4 M.€.ttc recouvre bien les montants annoncés par le député UMP.

En effet :
Terrassement : 600 000 €
Installation : 100 000 €
Location (24 mois maximum) : 1 680 000 €

Soit un total hors taxe travaux de 2 380 000 € HT dont il résulte un coût global d’opération de 3 570 000 € TTC (compris honoraires frais divers et tva). Si ces coûts sont bien comparables, c’est parce qu’ils ont été établis après avoir consulté la même entreprise que celle qui a réalisé le bassin provisoire de l’INSEP.

Deux éléments pour conclure :

– le bassin de l’INSEP a été réalisé suite à un incendie et il est probable que son coût a été pris en charge en tout ou partie par l’assurance du propriétaire. Dans le cas de la Kibitzenau c’est le contribuable qui devrait payer plein pot !

– L’INSEP accueille exclusivement des sportifs de haut niveau et ses équipements ne sont pas ouverts au grand public. C’est une différence fondamentale qui détermine aussi le gabarit des équipements connexes à la piscine elle-même (vestiaires, accueil etc..)

Evidemment M. Maurer s’est bien gardé d’apporter ces précisions qui peuvent pourtant sembler évidentes quand on est de bonne foi.

Je regrette que M. Maurer ait fait le choix de participer au débat que par le biais d’affirmations ou d’incantations par voie de presse ou de courriers, plutôt que de participer aux réunions publiques (auxquelles il est invité) qui permettent pourtant un échange d’arguments plus direct et un vrai débat contradictoire. Chacun sa méthode.

0
vendredi 18 novembre 2011 posté par philippe Bies dans Actualités, En circonscription, Neuhof - Stockfeld

Laisser une réponse